Eglise de Menerval SAUVONS
NOTRE-DAME DE MÉNERVAL
association d'intérêt général,
à but non lucratif, loi du 1er juillet 1901
FAIRE UN DON

eglise_menerval_monument-historique

Notre belle église de Ménerval est en grand danger

Nous avons besoin de vous !

Suggestions, encouragements,
conseils, contacts, aides…

L’église de Ménerval aussi et surtout besoin d’ARGENT, afin d’entamer d’URGENCE les travaux nécessaires pour qu’elle ne s’effondre pas, et ne soit pas déclarée en péril, voire définitivement fermée !

Tous vos efforts sont les bienvenus.

Une église en péril imminent

Nous ne la sauverons pas seuls. UNISSONS-NOUS pour y parvenir !

Située dans le Pays de Bray, à quelques kilomètres de Forges-les-Eaux et Gournay-en-Bray, Notre-Dame de Ménerval est l’un des plus purs témoins de l’architecture brayonne :

​Relevant de l’Abbaye de Saint-Germer de Fly voisine, ses fondations remontent au Xe siècleAchevée au XIIe siècle pour la nef et le clocher, et au XVIe siècle pour le chœur, sa situation dans un écrin de verdure, en médaillon entouré de très anciennes maisons est absolument remarquable, et attestée dès le XIIe siècle, au sein de ce village réputé depuis le Moyen Âge pour la qualité de son lait.

Véritable joyau de l’art local, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 2001, elle est l’une des plus belles et des plus spacieuses églises de notre contrée. Son plan en croix latine à un vaisseau est terminé par un chevet polygonal. Des fenêtres en arc brisé et des contreforts scandent les murs. Le chœur est couvert d’un toit à longs pans en ardoise. Un clocher couronné de sa flèche polygonale en ardoise émerge à la croisée du transept.

L’intérêt de l’édifice de l’église de Ménerval provient principalement de l’ancienneté de sa vaste nef et de la charpente du chœur, voussure en bois, datée de 1506, et entièrement sculptée.

Sur l’un des sommiers on peut lire cette inscription gravée : “l’an M. V cent fust livré cette œuvre présente“.

Dans la tourmente de la Révolution en 1793, le chœur fut utilisé comme prison pour les suspects. Elle a naturellement repris aujourd’hui sa destination d’origine, mais a malheureusement dû, pour des raisons de sécurité, être fermée au public récemment. Elle aurait pu être préservée dans son intégralité si les intempéries qui ont gravement endommagé la toiture au cours des siècles -qu’elle a pourtant, grâce aux efforts des paroissiens, réussi à traverser- n’avaient conduit les villageois des siècles derniers (dans un vain espoir de la protéger) à plâtrer la voussure de la nef constituée à l’origine de splendides arceaux de bois.

​Construite dans l’esprit cistercien du XIIe siècle, Notre-Dame de Ménerval, dédiée à la Vierge Marie, est un appareillage parfait de milliers de pierres, la plupart dépouillée de toute ornementation. Il s’agit d’une architecture caractérisée par l’épuration des lignes, l’austérité des décors employée au service de sa pureté ainsi que par l’emploi harmonieux de la voûte en berceau brisé, une architecture inaugurée à Cluny précisément au XIe siècle.

Elle a conservé un magnifique retable baroque du XVIIe ainsi que des blochets, motifs sculptés dans les poutres (végétaux, animaux, écussons) dignes du plus grand intérêt. Le plus souvent, ils évoquent des personnages grimaçants.

Parmi ses trésors en péril du fait de la fragilité de la toiture, il faut noter également une très belle statue de la Vierge à l’enfant en bois polychrome, un magnifique aigle lutrin en bois, et un grand marbre obituaire gravé aux armes de Thierry de Campulley…

Vierge-a-enfant-poychrome-eglise-menerval
Vierge à l’enfant en bois polychrome
lutrin-en-bois-aigle-eglise-menerval
Lutrin en bois
obituaire-grave-eglise-menerval
Obituaire gravé

Préservée et entretenue à ses frais par la municipalité de Ménerval et ses habitants, sans aucune aide de l’État, l’église doit aujourd’hui impérativement bénéficier d’un vaste programme de sauvegarde et de sauvetage, à commencer par la rénovation de la toiture de sa nef menacée d’effondrement.

À propos de nous

L’état de délabrement de notre église est un traumatisme pour chacun de nous. Mais nous partageons tous la conviction que chaque personne est résiliente et que cette résilience peut être renforcée avec l’aide et le soutien d’un groupe.

Tous nos espaces de vie commune, nos commerces, ont déjà fermé leurs portes. À Ménerval, il nous reste ce monument, le dernier, centre culturel et cultuel de notre village.

​Unissons-nous pour le protéger ! Nous espérons sincèrement que vous viendrez nombreux vous joindre à nous.

Le Bureau et les membres de l’association

Les Architectes en charge de la restauration

Si les travaux de mise en conformité électrique ont été entrepris dès 2005, en raison de l’urgence absolue de mise en sécurité de l’édifice, la Commune de Ménerval, Maître d’ouvrage, avait sollicité dès 2017 un architecte du patrimoine, et un diagnostic très détaillé a été effectué par le Cabinet d’Architecture de Madame Frédérique PETIT.

​Pour ne parler que de la toiture, les désordres observés sont inquiétants :

“Le versant Sud de la nef ne présente pas de gouttières continues. Des portions de gouttières ont été installées à l’aplomb du contrefort déversant l’eau de part et d’autre de celui-ci, rejaillissant en son pied.

À l’angle entre le transept Sud et le versant Sud de la nef, une portion de gouttière Havraise a été installée afin de récupérer les eaux de pluie du versant Ouest du transept Sud, le tout s’évacuant sur un coude et rejetant l’eau dans le vide. Cette disposition peu habituelle occasionne le développement excessif de lichen sur la façade humidifiée.

La gouttière sur le versant Sud du chœur est fuyarde cependant la couverture a été refaite et les infiltrations anciennes importantes ont été réparées. Des traces anciennes et inactives de développement parasitaire et de champignons sont encore visibles, et ont certainement altéré les propriété mécaniques des pièces de charpente les plus sollicitées.

Les pieds des descentes d’eau pluviale se rejettent par la biais d’un coude, dans le caniveau en ciment. L’absence de réseau de récupération des eaux, enterré et canalisé, entraîne des problèmes d’infiltrations ponctuelles dans le sol…”

​Les conclusions et propositions d’intervention de cet architecte ont été retenues par la municipalité de Ménerval, et les premiers travaux devant permettre de mettre l’église hors d’eau ont été votés pour une réalisation en urgence. Mais le budget de la Commune ne permet pas de faire face, à lui seul à de telles dépenses immédiates. C’est pourquoi nous devons faire appel à vous !

BULLETIN DE DONS À L'ASSOCIATION SAUVONS NOTRE-DAME DE MÉNERVAL

Les trésors à protéger

L'église de Ménerval en entier est inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.
Mais elle renferme des trésors qui sont eux aussi inscrits ou classés et doivent absolument être protégés, notamment :

– Une plaque funéraire de Jacques de Campulley et Catherine Françoise de Gouffier,
– Un groupe sculpté : Saint Nicolas,
– L’autel (maître-autel),
– Le tabernacle,
– Le retable,
– Une statue : Vierge à l’Enfant,
– une peinture : Vierge à l’Enfant,
– Une peinture : Saint Jean-Baptiste,
– Un aigle-lutrin.
– Gisant de Sainte Onista, dans une chasse, martyre du 1er siècle.

Les travaux urgents

Du fait de l’ampleur et l’importance des travaux de restauration à entreprendre, il est évident que ceux-ci devront être réalisés en plusieurs phases. Cependant il y a lieu dès à présent de protéger l’existant, et de mettre cette belle église de Ménerval hors d’eau.

MÉNERVAL, C'EST ICI

Nous contacter :

sauvons-eglise@menerval.fr

ou par telephone au

+33 (0)9 67 05 15 30

ASSOCIATION SAUVONS NOTRE-DAME DE MÉNERVAL
Écuries du Château
8 route de la mer
76220 MÉNERVAL